Aisneco

Actualités économiques, finance & assurance

Assurance vie : un dispositif de défiscalisation très intéressant

L’assurance vie est l’un des dispositifs de placement préférés des Français. En effet, l’assurance vie permet d’épargner en toute sécurité, tout bénéficiant d’un cadre fiscal très intéressant. Cette dernière peut vous permettre de constituer un capital, de préparer vos vieux jours et d’aider vos proches en cas de décès. Vous pouvez demander comment profiter au mieux de la fiscalité de ce placement ? Vous désirez simplement découvrir ce qu’est l’assurance vie ? Vous êtes au bon endroit. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Fonctionnement de l’assurance vie

C’est un fait, les français considèrent l’assurance vie comme l’un des meilleurs placements pour faire fructifier leur argent. Mais quel est l’objectif de l’assurance vie et comment fonctionne cette dernière ? L’assurance vie a pour but la transmission d’un capital. Elle permet également de percevoir des intérêts qui proviennent des versements effectués. L’épargne constituée grâce à l’assurance vie sert généralement à préparer la retraite, à financer un projet spécifique, ou à transmettre un patrimoine… Les versements sur ce contrat se font très simplement et au rythme souhaité par le souscripteur. Ainsi, les contrats sont généralement à versement libre. Il est également possible de souscrire un ou plusieurs contrats, et cela, peu importe l’âge du client.

Enfin, ce qui caractérise aussi l’assurance vie, c’est aussi le fait que pour bénéficier des avantages fiscaux, il ne faut pas toucher aux fonds déposés durant 8 ans ! Le cas contraire, ce placement devient beaucoup moins intéressant. Cependant, les fonds ne sont jamais bloqués. Ainsi l’assuré a la possibilité de récupérer la totalité de son argent à tout moment, et sur simple demande auprès de son assureur.

Les différences entre l’assurance vie et l’assurance décès

L’assurance vie ne doit pas être confondue avec l’assurance décès. En effet, ces deux contrats sont très différents. Dans le cadre d’un contrat d’assurance décès, l’assureur doit obligatoirement verser un capital aux bénéficiaires désignés par l’assuré si ce dernier décède. L’assurance décès permet, par exemple, de couvrir les besoins d’une famille ou les études d’un enfant en cas de décès brutal d’un des parents. Ces deux “assurances” ont des objectifs différents. Par ailleurs, l’assurance vie est un “placement financier”. Cette dernière peut prévoir une clause en cas de décès pour les bénéficiaires, cependant, il ne s’agit pas d’un outil de prévoyance ! Il s’agit bien d’un placement servant à faire fructifier un capital.

Les différents supports d’investissement

L’assurance vie est très intéressante, car elle bénéficie d’une exonération d’impôt sur le revenu sur les intérêts qui sont produits. En effet, en tant que souscripteur, vous devez verser des primes, mais également payer des frais. L’assureur se charge d’investir les primes pour produire des intérêts. Ce dernier vous verse alors une rémunération dont le taux peut varier selon le support utilisé. Les différents supports d’investissement de l’assurance vie sont les suivants :

L’investissement de fonds en euros : ce placement est principalement composé d’obligations d’État. Il s’agit d’un placement sans risque car l’assureur place l’argent sur un support financier sécurisé. Ainsi, l’assuré est certain de récupérer son capital… Mais c’est aussi pour cela que ce placement bénéficie d’un taux de rémunération plus bas que les autres !

L’investissement en unités de compte : ce placement est principalement composé d’actions. La rentabilité peut ainsi être très importante, mais le risque de perte doit être pris en compte !

L’investissement multi-supports : comme son nom le laisse entendre, ce placement comprend des placements en euros et des placements en unités de compte. Avec cet investissement, l’assuré prend des risques tout en assurant ses arrières. Il s’agit d’un placement intéressant qui peut être plus rémunérateur que l’investissement de fonds euros… Si la bourse reste stable et ne dégringole pas !

Sachez que généralement les contrats d’assurance vie permettent au souscripteur de définir soi-même ses supports. Ainsi, si vous souscrivez à un contrat d’assurance de vie, vous pourrez définir vous-même votre part de risque et modifier ces supports à votre convenance.

Les avantages fiscaux et successoraux

Comme vous l’aurez compris, l’assurance vie possède un bon taux de rendement. Cette assurance est un placement plus intéressant que le livret A, le livret de développement durable ou encore le PEL. Même si son taux a baissé ces dernières années, ce placement reste intéressant. Bien évidemment, et comme énoncé précédemment, pour bénéficier des avantages fiscaux sur ce placement, il faut être patient. En effet, pour ne pas payer d’impôt et profiter des avantages fiscaux qu’offrent l’assurance vie, il faut attendre 8 ans ! Cependant, comme le prévoit l’article 125-0 A du Code Général des Impôts, certains motifs très particuliers (comme un licenciement ou un cas d’invalidité) peuvent permettre de faire un retrait sans imposition, et cela, peu importe l’ancienneté du contrat !

L’assurance vie n’a pas que des avantages fiscaux… Les avantages successoraux sont également très intéressants. En effet, si l’assuré a alimenté son assurance vie avant l’âge de 70 ans et que ce dernier vient à décéder, les capitaux transmis bénéficient d’avantages fiscaux très profitables. Ainsi concernant les virements effectués avant les 70 ans du souscripteur, les bénéficiaires ne doivent pas s’acquitter de droit à l’État. Bien entendu, il existe un seuil. Ce capital est limité à 152 500 euros. Au-delà, les bénéficiaires seront taxés entre 20 et 31,25%. Que se passe-t-il si l’assuré a plus de 70 ans ? L’abattement fiscal n’est possible qu’à hauteur de 30 500 euros et s’applique à tous les bénéficiaires.
Par ailleurs, sachez qu’il est possible d’inscrire autant de bénéficiaires que vous le désirez sur votre contrat. Si vous changez d’avis et que vous souhaitez ajouter ou supprimer un bénéficiaire, vous pourrez alors le faire autant de fois que vous le désirez.

Ainsi, comme vous l’aurez compris, l’assurance vie possède de nombreux avantages. Il s’agit avant tout d’une épargne permettant de placer de l’argent de côté… Mais ce placement peut être investi sur de nombreux supports qui peuvent permettre d’obtenir d’excellents rendements ! Par ailleurs, l’assurance vie est un contrat d’épargne souple, car l’épargne n’est pas bloquée. Mais attention, comme énoncé précédemment, le cadre fiscal ne devient vraiment optimal qu’après 8 ans de placement. Enfin, comme vous l’aurez compris, l’assurance vie possède également de nombreux avantages successoraux, car elle permet de transmettre un capital hors succession !

Ben.C

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page