Aisneco

Actualités economiques, finance & assurance

Covid-19 : le FNE formation se renforce

Le gouvernement souhaite prolonger son programme FNE Formation. Le dispositif est élargi pour répondre aux besoins d’une période compliquée suite à l’épidémie du coronavirus. Le programme « France relance » est un plan de relance d’un budget de 100 milliards d’euros, dont 15 milliards uniquement consacrés à l’emploi et à la formation. Avec une enveloppe de 1 milliard dédié au maintien du FNE, le gouvernement prévoit 250 000 salariés formés grâce à ce système d’ici 2021.

Le FNE, une aide aux entreprises dans le cadre du coronavirus

Le FNE était auparavant uniquement dédié aux salariés ayant un faible niveau de qualification par rapport aux besoins du marché. Avec la crise du Covid-19, toutes les entreprises ayant obtenu une période d’activité partielle peuvent recourir au FNE, quels que soient leur taille ou leurs secteurs d’activité. L’intégralité des coûts est prise en charge par le dispositif. Seuls les salariés en apprentissage ou en contrat de professionnalisation ne peuvent pas accéder à ce service. Il est aussi obligatoire que les employés soient volontaires à suivre une formation.

Les formations éligibles au FNE sont toutes celles qui permettent aux salariés de développer leurs compétences et de renforcer leur employabilité, à l’exception des formations générales à la sécurité. Les employés peuvent par exemple suivre une formation Excel, de développement informatique, de montage photo… Elles peuvent être réalisées à distance ou en présentiel.

Les mesures qui renforcent le FNE

Le dispositif FNE est renforcé de manière temporaire afin de répondre aux besoins des entreprises en activité partielle. Les entreprises qui se retrouvent en sous-activité prolongée, voir en arrêt complet, peuvent désormais demander à bénéficier du FNE, en plus de l’activité partielle. Un changement qui leur permet d’investir dans les compétences de leurs employés. Ce cumul était auparavant impossible. La prise en charge des coûts à 100 % est prolongée jusqu’au 30 septembre 2020.

En cas de reprise d’activité de l’entreprise, si les salariés sortent de l’activité partielle, ils peuvent tout de même continuer à suivre leur formation et la prise en charge financière par le FNE est maintenue. Si jamais le salarié stoppe sa formation, alors l’aide du FNE est revue au prorata du temps de formation accompli.

Faire une demande au FNE

Pour rejoindre le processus, rien de plus simple : l’entreprise doit adresser une demande écrite auprès de la DIRECCTE. En contrepartie, celle-ci s’engage à ne pas licencier les salariés pendant toute la durée de la formation.

L’aide financière versée se divise en deux parties : 50 % au démarrage de l’action de formation et 50 % après sa réalisation. Un contrôle de service est réalisé à l’issue de l’opération afin de vérifier la réalisation effective de l’opération et la réalité de la dépense effectuée.

 

 

 

Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page